maroc , tourisme maroc

10 lacs au Maroc à vous couper le souffle

Pays de mer, de montagne et de désert, le Maroc est un véritable paradis pour les randonneurs. Le royaume regorge de circuits et itinéraires de randonnée pour tous les goûts et tous les niveaux.
Le Maroc bénéficie d’une si grande variété de paysages et de sites naturels à la beauté exceptionnelle. Infos Tourisme Maroc vous invite à découvrir les plus beaux lacs du Maroc.

Daït Aoua :




Le Daït Aoua est le lac le plus réputé du Maroc, situé à 15 kilomètre au nord d'Ifrane sur la route de Fès, à une altitude de 1’460m. Sa superficie, de 140 km2, est variable selon les saisons. Sa profondeur reste faible, de quatre à cinq mètres à l'amont (ouest) et une partie avale (à l'est) envasée, d'aspect marécageux.
Le lac est entouré par une prairie humide rase et des massifs forestiers de chênes verts et de cèdres. Une ceinture de peupliers et quelques pieds de saules entourent le lac sur ses bords immédiats. La flore submergée et émergée est abondante et très diversifiée.
C'est l'une des rares zones humides montagneuses avec des habitats bien variés.

Lac Lalla Takerkoust :




Un barrage situé à 40 km au Sud de Marrakech, où il fait bon s’éclipser quelques jours, pour se connecter à soi et faire le plein d’énergie pour la nouvelle année !
Lalla Takerkoust nous semblait être une bonne option pour une telle réflexion. A juste titre : c’était la deuxième fois que j’y séjournais, et l’impression était la même : un vrai havre de paix !

Lac de Ouarzazate :




le réservoir de l’El Mansour Ad-Dahbi endiguent, est situé seulement aval du confluent de deux rivières, et six oasis avec plantations de la paume irriguées le long du cours de la rivière Drâa. Plus de 80 espèces d’oiseaux hivernent ou se nichent dans la région du barrage. Le site est un refuge important pour les espèces migrateurs, surtout moineaux sur le Trans-Saharien itinéraire qui utilise ce site pour poser auparavant et après avoir traversé le désert.

Lac Bin el Ouidane :




Il existe un lac, au centre de l'Atlas, entre l'oued El Abid et l'assif Ahanesal, dont les eaux cristallines reflètent toute la beauté de la Nature : Bin el Ouidane, ces trois mots signifiant littéralement "entre les fleuves".
Un barrage fut construit sur l'oued Bin-el-Ouidane, formant un lac de retenue de 3 755 ha qui égaye le paysage montagneux alentour.Découvrez le lac du Bin El Ouidane

Lac Tiguelmamine :




Lac Tiguelmamine est situé au cœur du Moyen Atlas, à 40 kilomètres de la ville de Khénifra.
Classé patrimoine national, cet étang naturel se trouve au milieu d'une vaste dépression à fond plat, couverte de basaltes et de dépôts fins. La tranquillité et la pureté du site en font un endroit parfait pour profiter, seul ou accompagné, de la nature dans son état le plus pur.

Lac Dayet Srij :




Réputé par sa large biodiversité, le lac Dayet Sirj dominé par l’Erg Chebbi ,offre un panorama exceptionnel sur une multitude d‘espèces d’oiseaux dont les majestueux flamands roses entre novembre et mai.
Le lac Dayet Sirj est situé à 4 kilomètres de Merzouga, il est utilisé également pour l’irrigation des cultures en contre bas, sec en été, c’est après les pluies d’automne qu’il se regorge d’eau.
Depuis le lac, au coucher du soleil, les amateurs de photographies seront ravis et avec en toile de fond les dunes de sable de Merzouga.

Lac Ouiouane :




Le Ouiouane est un lac situé dans la province de Khénifra au Maroc.
à 34 km de M'rirt sur la route de Aïn Leuh à 1 600 md'altitude dans le Moyen Atlas. Il s'agit d'un lac d’origine artificielle, alimenté par des sources avoisinantes. Ce lac se situe à 1600 m d’altitude et s'étend sur une superficie de 16 ha.

Lac d’ifni :




Le lac d’Ifni est situé dans la Commune rurale du Toubkal au centre du haut Atlas au fond d’une vallée encadrée par les sommets du jbel Toubkal.
Le lac séduit par sa richesse et son paysage unique. Sur ses pentes s’étalent à perte de vue d’immenses forêts, entrecoupées de vallées verdoyantes.

Lac Tislit :




C’est une légende amazighe qui entoure l’origine des lacs Isli et Tislit («fiancé et fiancée»), teintée de romantisme et de tragédie ; une sorte de «Roméo & Juliette» à la marocaine. Dans les faits, de nombreuses explications scientifiques expliquent le cratère que forment ces deux étendues d’eau, respectivement situées à dix et quatre kilomètres d’Imilchil, dans le Haut-Atlas, distancées de 9,4 kilomètres.

Lac Aguelmame Sidi Ali :




le Lac Aguelmame Sidi Ali tire son nom d’un marabout installé sur sa rive Est. Formé d'un massif de roches volcaniques, au cœur du Moyen Atlas, le lac est dominé par le bord du Jbel sidi Ali qui culmine à 2 395 m (Jbel Bouyizane). Cet endroit est d'une extrême beauté.